• New

Goblot .:. Le Vocabulaire philosophique

158008
Goblot, Edmond, Le Vocabulaire philosophique. Paris 1901.
CHF25.00
Quantity

  Privacy

I sell books, not your data

 

Shipping Costs

  value added tax / VAT

In the case of deliveries abroad, customs will also levy the import sales tax!

Description
Goblot, Edmond,
Le Vocabulaire philosophique. Paris: Colin, 1901. XIII, 489 Seiten. Leinen mit Farbschnitt. Kleinoktav. 184 x 120 mm.
* Bibliotheksexemplar mit diversen Stempeln und Registraturnummern, Einband mit Resten von entferntem Biblitohekskleber, Papier leicht gebräunt.
Bestell-Nr.158008
Goblot | Lexika | Dictionary | Philosophie

AVERTISSEMENT DES ÉDITEURS
Toutes les sciences ont leur langue technique, tous les arts ont leur jargon, et les spécialistes seuls savent parler et comprendre l'idiome de leur spécialité. On ignore ordinairement ce que c'est qu'éther ou aldéhyde, sublimation ou dialyse, si l'on n'est pas au moins un peu chimiste. Les médecins peuvent causer entre eux d'une maladie sans être compris du malade. On n'entend pas les termes d'architecture si l'on n'est pas « du bâtiment », ni ceux d'autourserie si l'on n'est pas initié à la chasse 'au faucon. Mais personne ne peut éviter la langue spéciale de la philosophie. On la parle mal, mais tout le monde la parle. C'est que les questions philosophiques sont si générales que nul être pensant ne peut y rester indifférent. Il est impossible de parler de littérature, d'art ou dè science sans rencontrer la psychologie, de s'occuper de politique sans entrer dans les discussions de sociologie, de délibérer sur la moindre démarche de la vie sans poser un problème moral. Le philosophe est un spécialiste en ce sens qu'il se livre spécialement à l'étude des questions dont tout le monde parle, et sur lesquelles personne n'échappe à la nécessité de se faire une opinion.
On rencontre donc les questions philosophiques partout, et, avec elles, le langage spécial que les philosophes ont dû créer pour leur usage. Tantôt ce sont des termes techniques, dérivés du grec; tantôt ce sont les mots de la langue commune, sensation, mémoire, raison, vérité, devoir, liberté, etc. pris dans un sens déterminé, et ces derniers sont ordinairement les plus embarrassants. Médecins, avocats, artistes, hommes politiques, hommes * d'affaires font de la philosophie, 'même malgré eux; même sans le savoir, et l'on a besoin de comprendre le langage philosophique même pour lire son journal.
Bien que l'auteur de ce livre ait surtout songé aux élèves, aux étudiants, aux écrivains philosophes, son travail peut être utile à tous. Ce n'est donc pas, à proprement parler, un livre de classe. Il s'adresse à un public très étendu, à tous ceux qui parlent ou écrivent, qui écoutent ou qui lisent, à tous ceux qui s'efforcent de n'être pas étrangers au mouvement des idées, et se soucient de vivre en hommes raisonnables.
Product Details
158008
1 Item