Anthologie .:. poetique francaise. XVIe siecle

154962
Allem, Maurice [ed.], Anthologie poétique française. XVIe siècle. Poèmes choisis, avec introduction, notices et préface, par Maurice Allem. Paris 1914.
60,00 CHF
Menge

 

Datenschutz

 

Versandkosten

Beschreibung
Allem, Maurice [ed.],
Anthologie poétique française. XVIe siècle. Poèmes choisis, avec introduction, notices et préface, par Maurice Allem. Paris: Garnier frères, 1914. 2 Bände, LIII, 331 und 384 Seiten. Halblederbände mit marmorierten Vorsätzen, Rückenprägung, Farbkopfschnitt und Rückenschildchen. 918 g
* Einbände schwach lichtrandig, der erste Band mit Fleck am Rücken oben, Papier gebräunt.
Bestell-Nr.154962
Anthologie | Lyrik | Gedichte | Poesie | Anthologien | Bibliophilie Einband | Franzoesische Literatur | Sechzehntes Jahrhundert
https://comenius-antiquariat.ch/buch/154962.html
TABLE DES MATIÈRES
LE MAIRE DE BELGES
Conte de Cupido et d'Atropos Chanson de Galathée, bergère Rondeau : Grande concorde et petite avarice
PIERRE GRINGOIRE 8
De la vertu de miséricorde 9 Chant royal II Le Cri du Prince des sots 13 Chant royal sur la Passion 14 Hymne à la Vierge 15
PONT-ALAIS 16
Des médecins 17 L'argent 20
GERMAIN-COLIN BUCHER 21
A la plus belle de mes yeux : Gilon 21 Dépit contre Gilon 22 Regrets d'une bonne angevine 23 Épitaphe d'un ivrogne 24 Épitaphe de Samblançay 25
JEAN BOUCHET 25
Rondeau : Quand il lui plaît, Fortune fait avoir 26 Ballade : Quand j'ois parler d'un prince et de sa cour 26 Ballade : Quand nous aurons bon temps 27
MELLIN DE SAINT-GELAIS 28
D'un bouquet d'oeillets gris et rouges 29 D'un charlatan 30 D'un présent de roses 30 Sonnet : Il n'est point tant de barques d Venise 31A un importun A Clément Marot, étant tous deux malades Treizain : Par l'ample mer loin des ports et arènes Étrennes Chansons : I Quand viendra la clarté 33 I I Les yeux qui me surent prendre 34 Sur un déjeuner 34
JEAN DANIEL
Noël
FRANCOIS BRIAND
Noëls : I Tu sautes comme un naquet 37 II Tous les regrets qu'oncques furent au monde 38
MARGUERITE DE NAVARRE 39
Pensées de la Reine de Navarre, étant dans sa litière, durant la maladie du Roi 41 Autres pensées, faites un mois après la mort du Roi 45 Cantiques spirituels : 47 I Je n'ai plus ni père ni mère 47 II Penser en la passion 49 Rondeau : Mon seul sauveur, que pourrais-je vous dire 5o Épître : Si Dieu m'a Christ pour chef donné 50 Orpheus 51 Dizains : I J'aime une amie entièrement parfaite II Plus j'ai d'amour plus j'ai de fdcherie Onzain : Le temps est bref et ma volonté grande Réponse à Clément Marot pour Hélène de Tournon Fragment : O prompt d croire et tardif d savoir
ANTOINE HEROËT 55
La parfaite amie — Fragment du livre HI Épitaphe de Marguerite de Navarre Rondeau : Cœur prisonnier, je vous le disais bien M'amie d soi Chanson : Qui la voudra souhaite que je meure
GUILLAUME LE ROUILLÉ
Épître au nom des Rossignols du parc d'Alençon à la Reine de Navarre, duchesse d'Alençon
FRANÇOIS Ier 63
Ballades : I Triste penser en prison trop obscure 63 H Étant seulet auprès d'une fenêtre 64 Rondeau : Malgré moi, vis, et en vivant, je meurs 65 Dizain : Plus j'ai de bien, plus ma douleur augmente 66 Huitain : Celle qui ha de beauté si louable 66
CLÉMENT MAROT 67
Épîtres : L A son ami Lyon II Au roi pour le délivrer de prison III Au roi pour avoir été dérobé IV Fripelipes, valet de Marot à Sagou Ballades : I De frère Lubin 83 II De s'amie bien belle 84 Rondeaux : I A un créancier 85 II A un poète ignorant 85 III De l'amour du siècle antique 86 Chansons : I Je suis aimé de la plus belle 86 II Puisque de vous je n'ai d'autre visage 87 De la rose 87 Épitaphe de Jean Serre, excellent joueur de farces 88 Épigrammes : I Du lieutenant criminel et de Samblançay 89 II De l'abbé et de son valet 90 III A Mellin de Saint-Gelais 90 IV Épigramme qu'il perdit contre Hélène deTournon 90 V Réplique à la Reine de Navarre 91 VI Au Roi de Navarre VII De soi-même 91
MICHEL MAROT 92
Ode à la fleur des Princesses, la Reine de Navarre 92
CUARLES BOURDIGNÉ 95
Pierre Faifeu (xxxe Conte) 95
ROGER DE COLLERYE 96
Complainte de l'Infortuné et de regrets importuné 97 Bon Temps 100 Misère du pauvre infortuné 'or
PIERRE GROGNET 102
Description de la noble ville et cité d'Auxerre 103 Blason de la noble ville et cité de Paris 103 Autre sur le même sujet 104 Rondeau contre les taverniers qui brouillent les vins 104
PIERRE VACHOT 105
Le Cimetière des Anglais 105
VICTOR BRODEAU
Rondeau : Au bon vieux temps que l'amour par bouquets 107 Huitain à deux frères mineurs 107 Quatrain à une dame qu'il aimait 108
SIMON BOUGOING
Le véritable amant
BONAVENTURE DES PÉRIERS
Des Roses Cantique de la Vierge 114 A Clément Marot, prince des poètes français 116 L'Avarice 117 Chanson : Si Amour n'était tant volage 118 A Mathieu de Quatre de la Mastre 120 Sonnet au lecteur des Nouvelles récréations et joyeux devis 120
LAZARE DE BAIF 121
Épigrammes : I Amour voyant l'ennui qui tant m'oppresse 122 II Si ce qui est enclos dedans mon coeur 122 Adieu 122 Autre adieu 123
MICHEL D'AMBOISE 125
Le Printemps 126 Le blason de la dent 127
EUSTORG DE BEAULIEU 128
D'un gourmand, ivrogne et paresseux x29 A la louange de la forêt 129 De l'ombre de la treille 130 Ballade d'aucunes mauvaises coutumes qui règnent maintenant 130 Chansons : I Sur le temps présent 131 II Chanson en forme de dialogue 132 III Chanson à dire la nuit par les rues, au lieu de : « Réveillez-vous ! Réveillez » 132
JACQUES GOHORRY
Chanson : La jeune fille est semblable à la rose 133 La Puissance de l'amour 133
ANNE DES MA RQUETS 135
Sonnets spirituéls : I Prenez ores, courage, d craintifs 135 II A fin que le seigneur nous soit doux et propice 136 III Voici le beau printemps qui jà déjà commence 136 I V Voici ores ton roi, 8 fille de Sion 137 V Lève-toi promptement, m'amour, ma toute belle 137
GUILLAUME DU SABLE 138
Sonnets : I Si ce brave Toscan, vivait pour le jour d'hui 139 II Sur les dévotions prétendues de Henri III 139
GUILLAUME HAUDENT 140
Le variable discours de la vie humaine (fragment) 140 Apologues d'Ésope : I D'un renard et d'un bouc 142 II D'un corbeau et d'un renard 143
ROLAND BERTHOLAUD 144
Églogue sur le tombeau de Salmonius Macrinus (frag-ments) 145
HUGUES SALEL '47
Au lecteur; épigramme 148 De la main de Marguerite 148 En passant par un bois et regrettant Marguerite 149 Dizain : Un jour Vénus désirant me Pichet 150
LA BORDERIE 150
Sur le choix d'un mari riche ou pauvre 150
JEAN DORAT 153
Ad Lutetiam, ob Henrici III, in Poloniam ausessurn 153 Huitain à la reine, mère du roi, Catherine de Médicis Sur la louange de la paix Sonnets : 326 r54 I Celui est sans parents, sans famille, sans lois 155 II Pour bien chanter de paix et dire ses louanges 155
ÉTIENNE DOLET 156
Cantique d'Étienne Dolet, prisonnier en la conciergerie 156
HENRI II 16o
Vers adressés à Diane de Poitiers 16o
GILLES CORROZET 160
Fables d'Ésope : I Folle opinion : — Du cerf qui se voit en la fon-taine 161 II Regarder la fin de son oeuvre — Du renard et du bouc 162 III Provision de saison — Des fourmis et de la cigale ou grillon 163 IV Sagesse requise au prince — Du renard et du singe 164
MAURICE SCÈVE 166
Dizains : I Dans son jardin Vénus se reposait 167 II Vois que l'hiver tremblant en son séjour 167 III Le peintre peut de la neige dépeindre 167 IV Le doux sommeil de ses tacites eaux i68 V Délie aux champs troussée et accoutrée 168 VI Amour, brûlant de se voir en portrait 168 Épitaphe de Pernette de Guillet 169 Églogue de la vie solitaire (fragment) 169
CHARLES DE SAINTE-MARTHE 172
Épigrammes : L Il fut un bruit, 8 Marot, qu'étais mort 172 IL Ton serviteur le mien avait appris 173 Sur la fontaine de Vaucluse 173 Élégie du Tempé de France '74
CHARLES FONTAINE 178
Chant sur la naissance de Jean, second fils de l'auteur 179 De la richesse et de la pauvreté dans le mariage 180
NICOLAS DENIZOT 182
Cantique 183
BÉRENGER DE LA TOUR 189
Épigramme des antiquités de Mmes 190 Épitaphe de François Rigaud 190
JACQUES PELLETIER, du Mans 191
Au Seigneur Pierre de Ronsard, l'invitant aux champs 192 A ceux qui blâment les mathématiques 195 L'Alouette 197
ÉTIENNE FORCADEL 198
Épigrammes : I De la vraie sagesse 199 II A son ami 199 De Chéril 200 De Oluire, médecin, et Cacus, ancien voleur 200 A Jacques Pelletier, poète venu en Languedoc 200
PERNETTE DU GUILLET 201
Poésies : 1 Par ce dizain clairement je m'accuse 202 Il Il n'est besoin que plus je me soucie 202 III Pour contenter celui qui me tourmente 202 IV Quand vous voyez que l'étincelle 202 V Qui dira ma robe fourrée 203 VI C'est une ardeur d'autant plus violente 204 VII C'est un grand mal se sentir «lens' 204 VIII Non que je veuille Ôter la liberté 205
FRANÇOIS HABERT 205
Du Coq et du Renard (fable) 206 Cantique du mois de mai 208
PONTUS DE TYARD 209
Les Erreurs amoureuses : I Sonnet à Maurice Scève 210 Il Quelqu'un voyant la belle pourtraiture 210 IIL Je mesurais, pas d pas, et la plaine 211 IV Quand le désir de ma haute pensée 211 V Chant non mesuré 212 VI Le doux regard et le parler d'Hélène 213 VII Je vis rougir son blanc poli ivoire 214 VIII Sextine 214 IX Divin Ronsard, qui de plume gentille 215 X Ruisseau d'argent qui, de source inconnue 216 Chanson : Plus subtile oeuvre tirée 216 Sonnet : Mon dme est en vos mains heureusement étreinte 218 En contemplation de dame Louise Labé 219
LOUIS DES MASURES 220
A la fontaine 220 Le Déconforté 222 Épitaphe de Diane Baudoire, sa femme 223 A elle-même 224
RONSARD 224
Les Amours de Cassandre Sonnets : I A vant le temps tes tempes fleuriront 225 II Ciel, air et vents, plaine et monts découverts 226 Les Amours de Marie : I Marie, vous avez la joue aussi vermeille 227 II Mignonne levez-vous ; vous êtes paresseuse 227 III Que dis-tu, que fais-tu, pensive tourterelle 228 IV La Quenouille 228 V Comme on voit sur la branche au mois de mai la rose 229 VI Épitaphe de Marie 230 Poésies pour Hélène Sonnets : I Je plante en ta faveur cet arbre de Cybèle 231 II Quand vous serez bien vieille au soir à la chandelle 231 Élégie : Six ans étaient coulés et la septième année 232 Odes : I A Cassandre 234 II A la forêt de Gastine 234 III A Charles de Pisseleu 235 IV A un aubépin 237 V Les muses lièrent un jour 238 Contre les bûcherons de la forêt de Gastine 239 Institution pour l'adolescence du roi Charles IX 24! Le Tombeau de Marguerite de France, duchesse de Savoie (fragments) 246 Poésies retranchées Sonnets : I Je vous envoie un bouquet que ma main II Je veux lire en trois jours l'Iliade d'Homère L'Amour oiseau (Ode) Derniers vers : L Sonnet : Il faut laisser maison et vergers et jardins 25! IL Le tombeau de l'auteur composé par lui-même 25!
CLAUDE DE BUTTET 252
Sonnets de l'Amalthée : I De quel rosier et de quelles épines 253 II Amour, si quelque deuil pouvait ton coeur serrer 253 III Va, malheureux corbeau, saturnien message 254 Odes : I Comme au chaud midi Jeannette 254 II Dieu vous gard' gentils patoreaux 256
LOUISE LABÉ 258
Élégies : I Au temps qu'Amour d'hommes et dieux vainqueur 259 II D'un tel vouloir le serf point ne désire 262 III Quand vous lirez, 6 dames lyonnaises 265 Sonnets : I O beaux yeux bruns, 6 regards détournés 267 II 0 longs désirs, 6 espérances vaines 268 III Depuis qu'Amour cruel empoisonna 268 IV Claire Vénus qui erres par les cieux 269 V Deux ou trois fois bienheureux le retour 269 VI On voit mourir toute chose animée 270 VII Je vis, je meurs ; je me brûle et me noie 270 VIII Tout aussitôt que je commence à prendre 271 IX Quand j'aperçois ton blond chef couronné 271 X 0 doux regards, 6 yeux pleins de beauté 272 XI Luth, compagnon de ma calamité 272 XII Oh! si j'étais en ce beau sein ravie 273 XIII Tant que mes yeux pourront larmes épandre 273 XIV Pour le retour du Soleil honorer 274 XV Après qu'un temps la grêle et le tonnerre 274 XVI Je fuis la ville, et temples, et tous lieux 275 XVII Baise m'encor, rebaise-moi et baise 275 XVIII Diane étant en l'épaisseur d'un bois 276 X IX Prédit me fus que devais fermement 276 XX Quelle grandeur rend l'homme vénérable 277 X X I Luisant Soleil, que tu es bienheureux 277 X XII Las! que me sert que si parfaitement 278 XXIII Ne reprenez, dames, si j'ai aimé 278
JOACHIM DU BELLAY
L'Olive : I Je ne quiers pas la fameuse couronne 280 II Loire fameux qui, ta petite source 281 In Divin Ronsard qui, de l'arc à sept cordes IV, Si notre vie est moins qu'une journée '782 Chant du désespéré 282 Les regrets : I Je ne veux point fouiller au sein de la nature 284 II Ceux qui sont amoureux leurs amours chante-ront 285 III Las, où est maintenant ce mépris de fortune? 285 IV France, mère des arts, des armes et des lois 286 V Maintenant je pardonne à la douce fureur 286 VI Si l'importunité du créditeur me fâche 287 VII Pan jas, veux-tu savoir quels sont mes passe-temps? 287 VIII Cependant que Magny suit son grand A vanson 288 IX Qu'heureux tu es, Baïf, heureux et plus qu'heu-reux 288 X Malheureux l'an, le mois, le jour, l'heure et le point 289 XI Heureux qui, comme Ulysse a lait un beau 289 voyage 28o XII Je ne commis jamais fraude ni maléfice 290 XIII Tu dis que du Bellay tient réputation 290 XIV Ne pense, Roberlet, que cette Rome-ci 291 XV V Flatter un créditeur pour son terme allonger 291 XVI Marcher d'un grave pas et d'un grave sourcil 292 XVII Quand je vois ces Messieurs, desquels l'autorité 292 XVIII La terre y est fertile, amples les édifices 293 XIX Vous dites, courtisans : les poètes sont fous 293 Antiquités de Rome : I Sacrés coteaux, et vous, saintes ruines 294 I I Pdles esprits, et vous, ombres poudreuses 295 III Toi qui, de Rome émerveillé, contemples 295 IV Qui a vu quelquefois un grand chêne assérhé 296 V Espérez-vous que la postérité 296 A madame Marguerite; d'écrire en sa langue , 297 D'un vanneur de blé aux vent' 298 A Vénus 299 Villanelle : En ce mois déliciezrr 300 Sur un chapelet de roses 301
GUILLAUME BOUCHET 302
Huitain : Dédale criait a son fils 303 Horoscope d'un pendu 303 Sur les guerres civiles 303
JACQUES TAHUREAU
Contre quelques-uns qui le blâmaient de suivre la poésie De Rabelais De lui-même trépassé De Cl de Bauffremont A Estienne Jodelle, se jouant sur son num retourné Sonnets I Ce n'est pas moi qui veux d'un fin ouvrage 310 II J'accompagnais au serein ma maîtresse 310 Ode : Si en un lieu solitaire 31 z Chanson : Quand ma nymphette jolie 312 De la vanité des hommes 313
JEAN DOUBLET 316
Élégies : I A Pierre Desrimeurs, médecin II De Fontainebleau 318 317
Rémii BELLEAU
Odes d'Anacréon : I La Rose II De vivre gaiement III D'amour piqué d'une mouche à miel IV La Cigale L'Ombre 5 Le ver luisant de nuit Avril 8 Mai Io Description des vendanges 12 Mon haleine est devenue 14 D'un bouquet envoyé le mercredi des cendres 15 Prières : I De vivre plus ma pauvre dme s'ennuie 16 II Tes mains m'ont fait et repétri de chair i6 Chanson : Faites-vous la sourde, Macée? 17 Les Pierres précieuses : I La cornaline 19 II La coupe de cristal 20
GUY DU FAUR DE PIBRAC 23
Quatrains 24 Les plaisirs de la vie rustique (fragments) 28
JEAN DE LA PÉRUSE 32
Épigramme à Vénus 33 Sur la mort de F de Clermont, seigneur de Dampierre Oraison pour avoir santé A G Bouchet, à son départ de Poitiers, disant adieu Aux Muses A C C
OLIVIER DE MAGNY
Les Amours : I Cessez, mes yeux, de plus larmes épandre 46 II Quand Apollon, ce grand Dieu qui compasse 46 Gaietés : A s'amie 47 Les soupirs : I Quel feu divin s'allume en ma poitrine IL Tandis que je me plains, à l'ombre de ces bois III Bien heureux soit le jour et le mois et l'année IV Bien heureux est celui qui loin de la cité V Assieds-toi là, Guyon, et me dis des nouvelles VI Par ses beaux yeux où se niche mon coeur VII Ce n'est pas moi qui sais d'une voix feinte VIII Puisque le clair soleil veut apparaître aux cieux IX Servez bien longuement un seigneur aujourd'hui Odes : I Aux Gràces II L'Hymne de Bacchus III Voeu à Bacchus IV Voeu à Mercure V A sa demeure des champs VI De la condition de la vie des hommes VII De l'absence de s'amie Sonnet au Roi 64
GUILLAUME DES AUTELZ 65
Contre l'amour 66 Augure de deux pigeons 66 Épigrammes : I De Laurent 67 II Sur un portrait de justice 67
ÉTIENNE PASQUIER 68
Le monophile : Sonnets : I Ne te voyant quand je t'aimais 69 II Nous Pte prêchons que (le l'ingratitude 69 Chanson : Naguère voyant ces beaux prés 70 Jeux poétiques Sonnets : I Qu'il soit permis au folâtre poète II Si, transporté d'une sainte fureur, III Celui vraiment savait bien la manière IV Qu'est-ce qu'amour? Est une quinte essence; V Je ne nourris dans moi qu'une humeur noire VI Le vieillard porte un bâton dans sa main
JACQUES BÉREAU
Chanson : Dieu te gard' feuillu châtaignier Sonnet : Poètes divins et saints, vous suivez la grandeur
CHARLES D'ESPINAY
Sonnets : I Plaines et bois, et vous, plaisants coteaux 78 II D'un pleur fatal et d'un âpre regret 79 III Gente forêt, quand mes ennuis me pressent, 79 IV Adieu, séjour heureux, le confort de ma vie 8o
ÉTIENNE DE LA BOÉTIE 8o
Sonnets : I J'allais seul, remâchant mes angoisses Passées 81 II « Je sais ton ferme coeur, je connais ta constance a 82 III Hélas, combien de jours, hélas, combien de nuits 82 IV Ce jourd'hui, du soleil la chaleur altérée 83 V Pardon, Amour, pardon 83 VI Ce dit maint un de moi : « De quoi se plaint-il tant, » 84 VII Je vois bien, ma Dordogne, encore humble tu vas 84 VIII Toi qui ois mes soupirs, ne me sois rigoureux 85 IX N'ayez plus, mes amis, n'ayez plus cette envie 85 X Or, dis-je bien, mon espérance est morte 86 XI Puisqu'ainsi sont mes dures destinées 86
ROBERT ESTIENNE 87
L'Hymne des Innocents 87 Sur l'épitaphe de Ronsard 89
LES DAMES DES ROCHES 90
MADELEINE DES ROCHES 90
Ode : Ainsi que la lumière Sonnet : Las où est maintenant ta jeune bonne grâce
CATHERINE DES ROCHES
A ma quenouille A mes écrits Antithèse du somme et de la mort PIERRE DE LAVAL Stance au roi pour le renouvellement de ses gages Rime tierce du doux amour Ode aux médisants
CLAUDE DE PONTOUX
Sonnets : I Devant un huis mignardes une lyre Io° II Vague, gentille et odorante fleur IoI III Lyre, tant que mes doigts auront leurs mouvements ror Stance : A vec le temps les belles fleurs périssent 102
JODELLE 102
A sa Muse Au roi, au nom de la Ville de Paris, sur la paix de l'an 1570 106 Les Amours Sonnets : I J'aime le vert laurier dont l'hiver ni la glace 107 II Comme un qui s'est perdu dans la forêt profonde 107 III En tous maux que peut faire un amoureux orage zo8 Chanson : Faut-il, chanson, que je désemprisonne 1o8 A Madame Marguerite, soeur du roi Henri II Ir() A M le comte de Fauquemberge et de Courtenay L'Amour céleste de vertu; sur un jeu 112 Aux cendres de Claude Colet 112
JEAN-ANTOINE DE BAIF
Les Amours de Francine : I Un jour quand de l'hiver l'ennuyeuse froidure 115 II Rossignol amoureux, qui dans cette ramée 116 III Déjd l'ombre deux fois, et trois fois la lumière 116 Dizain : De l'aimable Cypris, 4 lumière dorée z x9 Épitaphe : Ici git d'un enfant la dépouille mortelle IIg Du Printemps 120 Le Chucas 122 Amour dérobant le miel 123 A soi-même 124 Amour oiseau 126 Sur du Bartas 126 Psaume : Magnus Dominus et laudabilis 127
GUILLAUME AUBERT x28
Élégie sur le trépas de Joachim du Bellay (fragments) 129
JEAN PASSERAT 131
Sauvegarde pour la maison de Bagnolet, contre les reîtres 132 Ode du premier jour de mai 133 Sonnets : I A la lune 134 II Rossignol roi des bois 135 III Sur un mai 135 Villanelle : J'ai perdu ma tourterelle 136 Vers lyriques : C'est une peine trop féconde 137 Prières : I Je souffre des douleurs qui passent toute rage 138 II Dieu qui as de ton sang lavé tous nos péchés 138 Épitaphe : Qu'on ne taille le marbre avecque le ciseau Épitaphe de lui-même La journée de Senlis
NICOLAS ELLAIN
Sonnets I Ld, les matins nous aurons le murmure II Vivre en ce monde-ci, mon frère, si tu veux III Muses qui égayez de vos chansons les dieux
VAUQUELIN DE LA FRESNAYE
La Poésie A R Grimont Sonnet : Frêne hautain, forestier et champêtre 139 Idillies : I Amour, tais-toi, mais prends ton arc i5o II Les doctes soeurs et les trois Grâces 15o III Entre les fleurs, entre les lis 151 IV Déjà, venant hérissonné, 151 V O vent plaisant, qui, d'haleine odorante 152 VI O Galathée 153 VII L'hiver ridé n'a point gâtée 153 VIII Cette musette et cet humble bourdon 154 Épigrammes : I De Mad II Contre un buveur III De la variété de fortune IV D'Hérodote Sonnets : I Ici, seul, je me plains, ô Fresnaye au Sauvage 156 II Seigneur, si de ta vigne un des rameaux je suis 156 III Seigneur, je n'ai cessé, dès la fleur de mon dge 157
NICOLAS RAPIN
Le Rat de ville et le Rat des champs 158 Sonnet : Madame, quand je lis dedans l'antique histoire i6o Chanson : Les Nymphes, par les siècles vieux 161 Le Gentilhomme champêtre (fragments) 162
SCÉVOLE DE SAINTE-MARTHE 167
Invocation 167 Comparaison du poète et du financier 169 Épigrammes : I Je confesse bien comme vous 17o II Bien que notre ennemi, favorisé de Mars 17c4 IH J'ai passé mon printemps, mon été, mon automne 171 IV Si Plutus a de toi bon soin 171
JACQUES GRÉVIN
L'Olympe Sonnets : I A toi, divin troupeau, qui sur le double front II Veux-tu savoir, Beaumais, ce que fait ton Grévin III L'esprit divin, dont l'immortelle essence IV L'automne suit l'été et la belle verdure Villanesque : J'ai trop servi de fable au populaire La Gélodacrie Sonnets : I Qu'est-ce que cette vie? II C'est aujourd'hui vertu que savoir courtiser 111 0 ville de Clermont, mon pays tant aimé IV Je me ris de ce monde et n'y trouve que rire
ANDRÉ DE RIVAUDEAU
Épître à Rémi Belleau 17
AMADIS JAMYN 181
Sonnets : I A Vénus, pour la paix 182 H Au Vent Borée 183 III Quand je la vois si gentille et si belle 183 IV Comparaison du phénix 184 V Si c'est aimer avoir toujours en l'dme 184 VI Dialogue 185 VII Que personne n'est libre 186 Ode : L'dpre hiver se délie 186 Chanson : Je ne me plains de voir que ma franchise 188 Sur les misères de la France 189 Stances de l'impossible 190
JACQUES DE ROMIEU 191
Chanson imitée de Catulle 191 Sonnet : Un mieux appris en l'art de l'aonide bande 192
MARIE DE ROMIEU 193
Hymne de la rose 193 Sonnets : L Les dieux jadis avaient pris en tutelle 194 H Minerve alors répond en cette sorte 195
JEAN DE LA TAILLE 196
Anagraramatismes : I Au roi sur sa devise 197 II A la reine Catherine de Médicis 197 III A Marguerite de Valois 197 Élégie : Mademoiselle, oyant d votre plainte 198 Le Blason de la marguerite 2Q0 Le blason de la rose 201 Chanson : C'est trop pleuré, c'est trop suivi tristesse 202 Sonnet : Puisqu'il me faut obéir d l'honneur 203 Épitaphe d'Angélique de la Taille, soeur de l'auteur 204 L'auteur à la mort 204 A un ami 205 Le Courtisan retiré (fragment) 205
JACQUES DE LA TAILLE 207
Épigrammes : I D'un lion et d'un renard 207 IL D'un devin 207 Inscriptions : L Pour la reine Claude 208 Il Pour le roi François, premier du nom 208
MARIE STUART 208
Sur la mort de François II 209 Chanson faite lors du départ de Marie Stuart pour l'Écosse 211
Du BARTAS 212
La Nuit 213 La vie rustique 214 Le Paradis terrestre 217 Les neufs Muses pyrénéennes : Sonnets I François, arrête-toi, ne passe la campagne 219 II Coupeaux toujours chenus 219 A François Rémond 220
ROBERT GARNIER
Élégie à Desportes
PHILIPPE DESPO RTES 227
Chanson : Un doux trait de vos yeux, d ma fière déesse! 229 Sonnets : I Icare chut ici, le jeune audacieux 229 II A pas lents et tardifs tout seul je me promène 230 III Pauvre coeur désolé, qui sans aucune offense 230 IV Non, non, je veux mourir plutôt que d'endurer 231 Contre une nuit trop claire 231 Chanson : Ahi Dieu, que ma flamme est cruelle 233 Adieu à la Pologne 235 Chanson : 0 bien heureux qui peut passer sa vie 236 D'une fontaine 239 Épigramme : Je t'apporte, 6 sommeil, du vin de quatre années 239 Villanelle : Rosette, pour un peu d'absence 240 Ode : Arrière, d fureur insensée 241
ÉTIENNE TABOUROT 245
Stances : Il n'est rien si puissant que l'amour et la mort 246 A M de Chanlecy 247 Sur le coq d'une église 247 Le Serviteur 248 La Ressemblance 248 Le Magnifique 249 L'Envieux 249 Les Deux Serviteurs 250 A Maumisert son valet 251 Du beau tombeau d'un méchant 253
PIERRE DE BRACH
Sonnets à Aymée : L Amour, adieu, je prends congé de toi II Non, non, je m'en dédis, je suis tien, ma maîtresse 255 Ode : Quiconque voit ma couleur fade 255 Les regrets et larmes funèbres sur la mort d'Aymée 256 Sonnets : I Misérables, Français, hé! que voulez-vous faire 257 II J'estime plus qu'un roi l'homme heureux qui n'a rien 257 III Ni voir, d mon retour, mes parents contentés 258 Son voyage en Gascogne (Fragments) 258
JEAN DE LA JESSÉE 262
Chanson : Ce temps comblé d'un vert honneur 262 Sonnet : J'estime le soldat qui peut suivre la guerre 263 D'un libraire 263
CHARLES IX
A Ronsard Autres vers adressés à Ronsard pour le faire venir à Amboise Chanson : Toucher, aimer, c'est ma devise
GILLES DURANT 266
Amours Sonnets : I Un soir, le long de l'eau, elle marchait pensive 267 II Je cheminais longtemps qu'il faisait nuit encore 267 III Je n'écris point pour avoir de la gloire 268 Ode : Amour tout las de voler 268 A Claude Binet, lieutenant-général à Riom 270 A une fleur de souci 272 A Mademoiselle ma commère sur le trépas de son âne 273
PIERRE LE LOYER 276
Premier bocage de l'art d'aimer (Stances) 277 Le Vœu de Lais 280 Sonnet : O le séjour de ma Muse angevine 28o
CLAUDE MERMET 281
L'avis du mariage; (chanson) 281 Épigrammes : I Sur le riche 283 II Au gentil compagnon qui sent toujours son paysan 283 III Les amis de l'heure présente 283 Épitaphes : I Sur un qui pleurait la mort du banquier 284 II D'un riche décédé 284
SOFFREY DE CALIGNON 284
Sonnet : Telle qu'on voit la vermeillette rose 285 Louange de l'écriture 286 Le mépris des dames (fragments) 286
ANTOINE DE COTEL 289
Sonnets : I Belle, l'amour que je vous porte 289 II Tulène et son état sont éteints d'un coup, Sire 290 HI De même quand je vois le temps où MUS vivons 290 Tombeau 291
JEAN LE HOUX 292
Vaux de Vire : I Ayant le dos au feu et le ventre d la table 293 II Beau nez dont les rubis ont coûté mainte pipe 294 III Bon vin, fais-moi raison d'une soif violente 294 IV La bouteille c'est ma cuirasse 295 V O gentil joli mois de mai 296 VI On plante des pommiers 297 VII Tout d l'entour de nos remparts 297 VIII Rossignolet musicien 298 CLAUDE GAUCHET 299 Description d'un parc 300 Églogue (fragment) 302 L'Hiver (fragment) 304
FLAMINIO DE BIRAGUE 306
Sonnets : I Désirs ambitieux, tromperesse espérance 306 II Aux vallons, aux déserts, aux montagnes, aux bois 307
CLAUDE DE TRELLON 307
Le Portrait de la cour 308 Sonnets : L Je ne puis supporter un sot présomptueux 309 H Mon coeur passe les monts et court dans l'Italie 310 Ode : Ainsi que la tourterelle 310
GUY DE TOURS 311
Sonnet : Crois vilement, ô mon petit bocage 312 Chanson : Bienheureuse, tu chantes 312 L'auteur à son livre 313
JEAN BERTAUT 315
Paraphrase du psaume cxtvn 316 Chanson : Les cieux inexorables 319 Élégie : Comme alors que le jour s'est caché sous la terre 321 Fantaisie : Ceux qui ne savent la douleur
AGRIPPA D'AUBIGNÉ 325
Sonnets : I Ronsard, si tu as su par tout le monde épandre II Nous ferons, ma Diane, un jardin fructueux 328 327 Consolation à Mademoiselle de Saint-Germain 328 L'Hiver de M d'Aubigné 331 Chanson : Bergers qui pour un peu d'absence 332 Les Tragiques : I Le Dessein de l'auteur H Caïn et Abel III Le Jugement dernier
HENRI IV
Chansons : L Charmante Gabrielle IL Viens, Aurore Couplets adressés à la marquise de Verneuil
ANNE D'URFÉ
Sonnets : I Je chante, dans ces vers, le soleil de la France 347 IL Je ne m'étonne plus si celui qui sauva 347
Du PERRON 348
Le Temple de l'inconstance 'Paraphrase du psaume Super flumina Babylonis Bénédic anima mea Domino Souhaits de Salomon
PIERRE DE CORNU
Sonnets : I. Après avoir longtemps vogué dessus la mer........ II. Amants, qui, détenus d'une angoisseuse peine Épitaphe de l'auteur Stance chrétienne
JEAN DE VITEL
Prosopopée du défunt à un passant .
CHRISTOPHE GAMON
Chanson : Margoton parmi les prés Invocation à Dieu
J.-B. CHASSIGNET
Sonnets : I. Si tu meurs en jeunesse. II. Le cerf abandonné a la troupe aboyanle . III. Je ne saurais, lecteur, ag Plus vert de mon âge Psaume de David : Domine, tee in furore tuo arguas me Sonnets franc-comtois Attachés au laurier, arbre victorieux Carnassier, hume-sang, qui n'as Plaisir qu'à dre Hommes malicieux qui ne daignez, hélas!
Artikeldetails
154962
1 Artikel